Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Rencontre autour de la clinique de la Borde avec Yannick Oury

Posted on

Yannick Oury est psychanalyste et fille de Jean Oury

C’est dans un château au sud-est de Blois que Jean Oury a fondé en 1953 la clinique psychiatrique de La Borde. Il est issu d’une génération de médecins qui, au sortir de la Seconde Guerre mondiale et des persécutions des malades mentaux par dizaines de milliers, prennent position pour bousculer un modèle psychiatrique correctionnaire, voire concentrationnaire. La maladie est politique à La Borde, et si Jean Oury est médecin, c’est Félix Guattari qui assume, dans une amicale et conflictuelle codirection, le rôle de maintenir dans une zone polémique une psychiatrie toujours susceptible de redevenir un « sous-ensemble des équipements du pouvoir ». À La Borde, les soins commencent par une réforme des relations et de l’organisation sociales de l’institution. La déhiérarchisation commence par la terminologie, et se manifeste dans les rapports entre les soignants (les moniteurs) et les soignés (les pensionnaires). Ils cohabitent dans une structure sans cesse renégociée, où les fonctions des moniteurs sont mobiles, parfois partagées avec les pensionnaires, qui les mènent de la cuisine aux soins ou aux ateliers créatifs. Ceux-ci, ainsi que les réunions de discussions et l’activité du club qui publie le journal La Borde-Éclair, sont au fondement de l’entreprise thérapeutique.

Plus d'informations

Entrée libre dans la limite des places disponibles

La maison rouge : 10 boulevard de la bastille – 75012 paris

métro : quai de la rapée (ligne 5) ou bastille (lignes 1, 5, 8)