Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Les formations du Copes au mois de juin 2022

Posted on

SM22-07 Médiation thérapeutique par le virtuel

Il arrive que la proposition d’un objet de médiation classique (dessin, pâte à modeler, peinture…) suscite de vives résistances, notamment de la part des enfants et des adolescents qui les perçoivent parfois comme des objets trop régressifs ou infantilisants.

Or, les dispositifs de soin sont inspirés des dispositifs sociaux et culturels dont ils sont une forme transformée. Alors pourquoi ne pas utiliser un objet culturel comme le jeu vidéo qui constitue l’un des jeux les plus familiers des jeunes générations?

https://www.copes.fr/Outils_cliniques_institutionnels/Dispositifs_therapeutiques/SM22-07

SM22-01 Les épreuves projectives dans l’examen psychologique de l’enfant et de l’adolescent

En complément des épreuves généralistes d’intelligence et face aux situations cliniques complexes que rencontrent les psychologues, les épreuves projectives (thématiques et structurales) apparaissent le plus souvent indispensables à l’examen psychologique. Elles permettent de rendre compte des mouvements psychiques, des modalités défensives, des angoisses prévalentes….Trois épreuves (Rorschach, TAT et CAT) seront particulièrement étudiées ; elles ont toutes en commun de solliciter une double dimension perceptive et projective, et de mettre en scène la « rêverie imageante », selon l’heureuse formule de Daniel Lagache.

https://www.copes.fr/Outils_cliniques_institutionnels/Observations_evaluations_bilans/SM22-01

SM22-03 Lenfant de 6 à 12 ans : conflits psychiques, sexualité et quotidien

Travailler auprès d’enfants entre 6 et 12 ans demande des compétences cliniques certaines. Cela passe par une meilleure compréhension du développement psycho-affectif de la petite enfance jusqu’à l’adolescence. Grandir ne se fait pas sans heurts ; l’enfant est plus fragile, plus exposé. Comment redonner à cette étape de l’enfance sa place développementale et réfléchir à ses enjeux relationnels et affectifs ?

https://www.copes.fr/Enfance_adolescence/Developpement_enfant_parentalite_transculturel/SM22-03

SM22-20 Attachement et psychanalyse

La théorie de l’attachement élaborée par J. Bowlby, pourtant psychanalyste, a suscité de vives polémiques quant à son lien avec la métapsychologie freudienne. Une fois dépassé le clivage des disciplines, il apparaît fructueux de penser les enjeux suscitant les tensions : la place du sexuel et celle des représentations mentales notamment. La narrativité, en référence aux travaux de P. Ricoeur, est un champ particulièrement illustratif du croisement possible entre les deux corpus théoriques de l’attachement et de la psychanalyse. Elle apparaît comme un pont susceptible de réunir les deux rives essentielles à la compréhension des troubles psychopathologiques selon le continuum normal-pathologique.

https://www.copes.fr/Enfance_adolescence/Perinatalite/SM22-20

SM22-66 Notre relation avec l’environnement naturel

https://www.copes.fr/Enfance_adolescence/Developpement_enfant_parentalite_transculturel/SM22-66

Retrouvez la vidéo de présentation de la formation :

https://www.copes.fr/Presentation/Video/Formations/17741

SM22- Approche du psychodrame psychanalytique

Le psychodrame, qu’il soit individuel ou en groupe, constitue de plus en plus un outil thérapeutique privilégié dans les institutions soignantes ; mais il a aussi tout son intérêt dans une pratique libérale.

Il s’adresse à des sujets d’âges et de problématiques les plus variés.

Le psychodrame peut fonctionner en parallèle à la cure analytique, en préliminaire, lors d’une tentative de diagnostic ou dans un moment de crise en institution. Il est, en tout cas, un cadre indiqué pour un travail psychanalytique.

Le psychodrame est aussi un moyen de renouveler la créativité transférentielle dans la cure individuelle.

https://www.copes.fr/Outils_cliniques_institutionnels/Observations_evaluations_bilans/SM22-50

SM22-30P Périnatalité et addictions

En partenariat avec l’Irema.

Malgré les messages de prévention nombreux et explicites incitant les femmes enceintes et les jeunes mères à la non-consommation de substances psychoactives (SPA), les professionnels de la périnatalité continuent d’observer des consommations de SPA chez les femmes qu’ils accompagnent. En effet, la relation qu’entretient une personne avec un produit psychotrope se situe dans un autre champ que celui de la rationalité sanitaire. Seule l’alliance relationnelle pourra soutenir une diminution voire un arrêt des consommations.

https://www.copes.fr/Enfance_adolescence/Perinatalite/SM22-30P