Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Violences conjugales, l’enfance confisquée

Posted on

Une émission radiophonique à écouter sur France inter.

“Tous les ans, entre 20 et 30 enfants sont tués dans des violences intra familiales. En 2018, environ 80 enfants ont perdu au moins un de leurs parents dans ces violences. Certains d’entre eux étaient présents lors des faits.

Les enfants vivant dans un foyer où s’exercent des violences conjugales, ne sont pas des témoins de ces violences, mais des victimes. Maurice Berger expliqué dans une interview que ” Ce sont des contextes familiaux qui gênèrent des traumatismes relationnels précoces, au même titre que la négligence ou le délaissement, parce que les figures d’attachement de l’enfant – les parents – ne sont absolument pas sécurisantes.”

Une loi toute récente suspend l’autorité parentale de l’auteur des faits, le père la plupart du temps. Mais uniquement en cas de crime, commis sur l’autre parent. Dans le cas de violences répétées, prouvées, signalées maintes et maintes fois, très souvent l’autorité parentale n’est pas retirée.

Le huis clos imposé par la crise sanitaire du Covid-19 a exposé ces enfants à un risque encore plus grand. Les signalements au 119, numéro d’aide aux enfants en danger, ont par période bondi de près de 90% .

“Les recherches sur les enfants exposés à la violence conjugale permettent actuellement de disposer de données solides sur les conséquences néfastes de cette violence pour l’enfant et également sur les processus qui rendent compte de ces effets. Le fait de mieux comprendre pourquoi les enfants exposés à la violence conjugale manifestent des difficultés d’adaptation conduit à identifier des cibles d’intervention plus nombreuses, ces dernières renvoyant à la fois aux effets de la violence sur l’adaptation de l’enfant et aux facteurs sous-jacents. Les lignes qui suivent veulent rappeler les conséquences néfastes de la violence conjugale pour l’enfant. Elles visent également à montrer comment les explications proposées pour rendre compte de l’impact de cette violence conduisent à identifier les besoins d’aide pour l’enfant et, surtout, à reconnaître la nécessité de soutenir la mère si l’on veut aider l’enfant.” Fortin, Andrée. « L’enfant exposé à la violence conjugale : quelles difficultés et quels besoins d’aide ? », Empan, vol. 73, no. 1, 2009, pp. 119-127.

« Violences conjugales, l’enfance confisquée » , c’est un reportage de Lorélie Carrive. La prise de son a été assurée par Laurent Lucas.

Réalisation : Violaine Ballet

Mixage : Bruno Mourlan “

source : Franceinter.fr

Pour aller plus loin

Ouvrage “L’enfant face à la violence dans le couple“, sous la direction de Karen Sadlier, Dunod

Le site “violencesconjugales-enfants.fr

Violences conjugales : quand les enfants reproduisent les comportements“, Claire Metz et Anne Thévenot, The Conversation, 03/09/2019

Comment repérer les enfants exposés aux violences conjugales ?“, Les Pros de la petite enfance, 10/10/2018

Effets de la violence conjugale sur l’enfant“, UNAF, 03/11/2017

Rapport d’étude “Les enfants exposés à la violence conjugale : recherches et pratiques“, Nadège Séverac, décembre 2012

L’enfant exposé à la violence conjugale : quelles difficultés et quels besoins d’aide ?“, Cairn, 2009/01

Les conséquences de la violence conjugale sur l’enfant“, interview de Maurice BERGER. Professeur et Chef de service en psychiatrie de l’enfant au CHU de Saint-Etienne, Yapaka, 01/11/2009