Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

« un enfant est battu » … 100 ans après

Posted on

Colloque organisé par le « CAMÉLÉON – Clinique, Adolescence et Modernité » et par le CILA

Argument

En 1919, Freud propose de prolonger sa théorie des perversions en développant l’idée d’un fantasme fréquemment retrouvé dans les cures d’adultes, celui de la fustigation d’un enfant. Par-là, la complexité de la construction fantasmatique se dévoile : le fantasme prend alors le pas sur la réalité de la violence faite aux enfants. Dans le texte intitulé « Un enfant est battu », le fantasme en question est potentiellement scandaleux, déroulant une scène de fustigation enfantine, renvoyant à la permanence de la sexualité chez l’enfant et à son caractère polymorphe. L’enjeu de cet écrit est de saisir, d’une part, comment l’activité fantasmatique se doit d’être préservée – et ce au sein même des atteintes réelles et difficilement
symbolisables de la violence –, d’autre part, comment le fantasme permet de rester vivant.

Mais qu’en est-il cent ans après ? Peut-on et doit-on considérer l’activité fantasmatique sous le même prisme ? L’actualité des violences, leurs nouvelles formes, que les médias déclinent quotidiennement, ne peuvent que questionner. Mais nous ne devons pas évacuer des violences actuelles la part fantasmatique toujours irréfragablement active. Ainsi, s’il convient de prendre en compte la détresse et la souffrance liées aux atteintes faites aux enfants d’aujourd’hui, il nous faut aussi tenir bon sur la part active et reconstructive du fantasme dans la constitution des récits de soi en analyse.
Nous aborderons dans cette journée les origines et les développements du texte freudien, tant dans ses dimensions historiques et métapsychologiques que dans le lien fantasmatique unissant Freud et sa fille Anna. Nous nous pencherons sur l’actualité des violences ordinaires et des violences extrêmes dans la famille au décours de paroles d’enfants et adolescents rencontrés en consultation. Nous insisterons sur la constitution du masochisme chez l’enfant. L’après-midi mettra en perspective la tension de
la proposition freudienne, tant par l’abord de la réalité des représentations fantasmatiques et de leur potentielle destructivité que par celui des scenarii violents actuels dans lesquels enfants et adolescents se trouvent pris, qu’ils en soient les auteurs ou les victimes. Les enjeux sociétaux, cent ans après Freud, seront pris en compte dans cette lecture. Pour cela, des magistrats, juristes et philosophes évoqueront avec nous, cliniciens, la résonance actuelle du conflit entre représentation et agir, contribuant à éclairer une voie féconde mais complexe de l’accueil de la parole de l’autre et de son interprétation toujours nécessaire.


Programme

9h : Ouverture : MARION HAZA et FLORIAN HOUSSIER.

9h15 : Scènes de coups. CATHERINE CHABERT, psychanalyste (APF), professeur émérite de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université Paris – Descartes.

10h 10 : Le masochisme chez l’enfant. JEAN-YVES CHAGNON, psychologue,psychothérapeute, professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité, expert judiciaire (Tribunal de Bourges), membre du CILA.

10h50 – 11h20 : pause

11h20 : Doit-il y avoir une narration de la violence ? Une lecture des tendances actuelles et de leurs représentations pour l’enfant et l’adolescent. FLORENT FAUGERE, psychologue clinicien, docteur en psychologie, chargé de cours à l’Université de Bordeaux, vice-
président de CAMÉLÉON et JEAN-PHILIPPE MOUTTE, psychologue clinicien, chargé de cours à l’Université de Bordeaux, vice-président
de CAMÉLÉON.

12h : Fantasmes sado-masochiques dans le lien entre Freud et sa fille Anna. FLORIAN HOUSSIER, psychologue clinicien, psychanalyste, professeur de psychologie clinique et de psychopathologie, Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité (UTRPP 4403), président du CILA.

12h45 – 14h : déjeuner

14h : Du fantasme à la représentation de l’art, cent ans après. SARA GUINDANI, docteur en philosophie, psychologue clinicienne, psychanalyste, directrice du programme « Politique des images » à la Fondation Maison des sciences de l’homme, enseignante en théorie de l’art à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint Denis.

14h50 : Soumission et survie… de la désobéissance. Dr REMY PUYUELO,
pédopsychiatre, psychanalyste, ancien membre titulaire formateur de la SPP, membre de la SEPEA, rédacteur en chef de la revue Empan.

15h45 – 16h15 : pause

Table ronde« Actualités des violences de l’enfant et de l’adolescent : victime et/ou auteur ? »

16h15 : Violences sur l’enfant et protection de l’enfance. MICHELE CREOFF, vice-présidente du Conseil national pour la protection de l’enfance.

16h40 : Le droit de l’enfant à se faire rendre justice. JEAN PIERRE ROSENCZVEIG, magistrat, ancien Président du Tribunal pour enfants de Bobigny, fondateur et président de Défense des Enfants International – France.

17h05 : Violences de l’image : autour de la pornographie : activité ou passivité des enfants et adolescents ? MARION HAZA, psychologue clinicienne, maître de conférences HDR à l’université de Poitiers, secrétaire générale du CILA, présidente de CAMÉLÉON.
17h 45 : Conclusion : Dr JEAN-YVES LE FOURN, pédopsychiatre, psychanalyste, secrétaire adjoint du CILA


Quand?Samedi 14 décembre 2019

Combien? Formation permanente : 120,00 €
Individuel : 75,00 €
Membre : 50,00 €
Étudiant ou sans emploi : 30,00 €

Où? Amphithéâtre, Faculté de droit,
35 Rue Gabriel Péri
92130 Issy-les-Moulineaux


Contact : assocameleon33@gmail.com

Pour plus d’informations

X