Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Tyrannie de la norme?

Posted on

Argument

Ce colloque propose d’associer deux concepts, tyrannie et norme, pour interroger les pistes théoriques et cliniques induites par ce rapprochement. Si la tyrannie est actuellement conçue comme l’abus d’un pouvoir qui laisse place à l’injustice et à la cruauté, hors du respect des lois, la norme est plus polysémique.Tout d’abord définie comme un « état habituel, conforme à la majorité des cas », la norme se dégagerait d’une moyenne statistique et serait dépourvue de jugement de valeur. Elle répond aussi à la représentation d’un modèle idéal qui fait intervenir la notion de fréquence, en y ajoutant un jugement de valeur. L’écart par rapport au modèle incline vers l’anormalité.Enfin, on peut définir les normes comme prescriptions et interdictions, règles de pensée et de comportement auxquelles se mêle éventuellement une dimension esthétique et culturelle. Un jugement de valeur visant l’idéal lui reste alors associé.Dans sa pleine acception, la norme suppose une soumission à ce qu’elle propose ou impose. N’est-elle alors pas implicitement vouée à exercer une tyrannie ? Interrogeons le sens de la norme en psychanalyse familiale :La famille répond-elle à des normes ? Celles-ci lui sont-elles intrinsèques ? La famille intègre-t-elle et transmet-elle aussi des normes contextuelles et sociales ? Les normes familiales repérées en thérapie seraient-elles proches d’un surmoi familial, d’une idéologie familiale, de mythes familiaux ? Pourraient-elles devenir tyranniques et sous quelle influence ? Du fait de leur mitoyenneté avec la loi, il serait intéressant d’étudier leurs dimensions inconsciente et symbolique.Parallèlement, notre technique est-elle censée répondre à des normes, en induire ? Que nous en dit le contre-transfert ? La théorie, notamment l’étude des liens, nous fournira des indices sur le destin des normes dans la famille :principalement issues des parents et ancêtres, elles peu-vent être mises en cause par les enfants et insensiblement ou brusquement renouvelées.

Quand?

Le 19 et 20 Janvier 2019

Où?

Les Diaconesses – 18, rue du Sergent Baucha – Paris 12ème

Combien?

Étudiants (en Université ou TFP, sur justificatif) et demandeurs d’emploi : 70 €• Membres SFTFP et groupes de 5 inscrits ou plus : 110 €• Inscription individuelle : 150 €• Institutions : 200 €

Inscription et programme


X