Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Mon enfant va dans un hôpital de jour – Le handicap psychique au quotidien

Changer le regard des autres pour que nos enfants se sentent acceptés !

Reconnue d’utilité publique depuis 1975, l’association Cerep-Phymentin comprend plusieurs établissements intervenants dans différents domaines comme le soin, le médico-social, la recherche ou encore de la formation (avec notamment le Copes).

En octobre 2020, des parents de l’association du Cerep-Phymentin ont conçu un livret mettant la lumière sur le handicap invisible souvent incompris et sur le quotidien des familles concernées.

Ce livret est issu d’une longue élaboration et d’un travail d’échanges entre les parents d’enfants porteurs de handicap invisible et les professionnels de santé. Il constitue un bel hommage pour tous ces parents en difficulté quotidienne. Des difficultés face aux incompréhensions de l’entourage et face au regard des autres. Notamment pour faire comprendre le handicap psychique de leur enfant et pour expliquer la nécessité d’une prise en charge en institution.

Ce livret a l’avantage d’être conçu par des parents directement impliqués. Il montre que le handicap psychique n’est pas toujours perceptible et qu’il peut susciter beaucoup d’interrogations et d’exclusions. C’est un outil préventif à destination du grand public comme des professionnels de l’enfance, du social, du médico-social, du sanitaire et de l’Éducation nationale.

A travers des illustrations réalistes, le livret amène une réflexion en montrant l’importance de l’inclusion et la nécessité d’agir dans ce sens. Ces courageux parents ainsi que les enfants porteurs de handicap psychique ont véritablement besoin d’être accompagné, soutenu et aidé par des professionnels compétents. A l’heure actuelle, il n’existe que trop peu de structures d’accueil et les prises en charges manquent. Malgré une amélioration ces dernières années, la France demeure en retard dans les prises en charge du handicap psychique et notamment dans le domaine de l’inclusion.

On en parle dans l’émission “la maison des parents”

Découvrir le livret

Formulaire de demande en format papier

Pour en savoir plus

Jacques Angelergues, pédopsychiatre, vice-président de Cerep-Phymentin

Pour le psychiatre d’enfants que je suis depuis plus de 40 ans, les parents sont des partenaires naturels. Aucun soin ne serait possible sans eux qui viennent conduire leurs enfants à notre consultation, aucun traitement ne serait possible sans leur adhésion.
Les parents sont nos interlocuteurs, ils viennent nous exposer ce qui les inquiète, ce qui les touche dans ce qu’ils ont de plus intime, de plus cher, leurs enfants, avec lesquels ils sont précisément en difficulté, parfois très lourdement. Les parents à des degrés divers sont toujours meurtris, blessés de se voir ainsi incapables d’apporter dans le cadre familial la solution aux problèmes de ces enfants, d’être en échec et cela impose aux professionnels d’accueillir cette souffrance comme il se doit […].