Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Les Violences Éducatives Ordinaires

Posted on

La semaine dernière, la proposition de loi relative à l’interdiction des violences éducatives ordinaires a été définitivement adoptée par le Sénat. Un grand pas pour la France, même si ce texte reste à visée pédagogique, pour le moment. C’est à dire qu’aucune sanction pénale nouvelle n’y figure, ces dernières existant déjà pour les situations de maltraitance.

Que dit le texte de loi ?

Article 1 :

Après le deuxième alinéa de l’article 371‑1 du code civil, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : « L’autorité parentale s’exerce sans violences physiques ou psychologiques. »

Article 2 :

Au deuxième alinéa de l’article L. 421‑14 du code de l’action sociale et des familles, après le mot : « secourisme », sont insérés les mots : « à la prévention des violences éducatives ordinaires ».

Article 3 :

Le Gouvernement remet au Parlement, avant le 1er septembre 2019, un rapport présentant un état des lieux des violences éducatives en France et évaluant les besoins et moyens nécessaires au renforcement de la politique de sensibilisation, d’accompagnement et de soutien à la parentalité à destination des parents ainsi que de formation des professionnels concernés.

La définition des VEO

La Violence Éducative Ordinaire regroupe toutes les violences, d’intensités différentes, qui semblent communément admises car elles auraient des vertus « éducatives ». Le terme VEO  fait référence aux travaux d’Olivier Maurel, écrivain et militant de la non-violence et d’Alice Miller, psychanalyste. La liste d’exemples regroupant des violences physiques, psychologiques, culturelles est répertoriée dans cet article du blog Enfances Épanouies.

Pour aller plus loin …

Un site internet incontournable : l’observatoire des Violences Éducatives Ordinaires

Une vidéo : Contre la violence éducative ordinaire avec Maud Alejandro

Un documentaire : Même qu’on naît imbattables !