Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

Le Moi-Cyborg : Psychanalyse et neurosciences de l’homme connecté

Posted on

Frédéric Tordo est psychologue clinicien et psychanalyste, docteur en psychologie clinique, membre fondateur de l’IERHR (Institut pour l’Étude des Relations Homme Robots), membre administrateur de l’association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok. Il co-anime aussi une formation au Copes intitulée : Entre réel et virtuel – internet et les réseaux sociaux.

Il signe ici son septième ouvrage sur le rapport de l’homme aux nouvelles technologies mêlant psychanalyse et neurosciences.

La connexion aux technologies (smartphone, jeux vidéo, prothèse artificielle, exosquelette…) produit de véritables métamorphoses chez l’homme. On observe une transformation du cerveau et du système nerveux dans son ensemble, et même du Soi. Les neurosciences permettent de comprendre ces phénomènes. Mais la mutation de l’homme augmenté et/ou connecté touche aussi directement sa psyché, au niveau même du Moi. Une fonction psychique se développe : par étayage sur une fonction du corps (c’est le Moi-peau de Didier Anzieu), mais aussi par appui sur la technologie, dont le fonctionnement se voit transposé sur le plan mental. Dès lors, le Moi connaît une véritable extension de ses limites. C’est l’apparition du Moi-cyborg – nouvelle surface psychique qui permet au sujet de se représenter l’objet technologique comme une partie de lui-même. Dans la psychopathologie, le Moi-cyborg peut servir ainsi de prothèse psychique pour venir compenser des fonctions psychiques mal organisées, carencées ou déstructurées. Ce sont toutes ces nouvelles transformations qui sont décryptées dans cet ouvrage, qui s’appuie sur de nombreuses recherches théoriques et cliniques.

Préfacé par Serge Tisseron, postface de Bernard Andrieu.

Le Moi-Cyborg : Psychanalyse et neurosciences de l’homme connecté