Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

[mc4wp_form id="6"]

La plus petite étoile est à la nuit

Un nouvel ouvrage écrit à quatre mains, l’écrivaine Geneviève Brisac à également préfacé l’ouvrage. L’aquarelle de couverture quant a lui, à été peint par Benjamin Martin.

Les auteures :

Mélanie Georgelin est psychologue clinicienne, docteure en psychopatho­logie. Elle exerce en service de pédopsychiatrie et publie dans différents champs d’écriture : psychanalyse, poésie et littérature jeunesse.

Caroline Siaugues est psychologue clinicienne, docteure en psychopatholo­gie psychanalytique et chargée d’enseignement à l’Université de Paris. Elle vit et chante dans le Bas-Montmartre.

Présentation :

Si je t’écris ce soir de Vienne, j’aimerais bien que tu comprennes… chantait Barbara. Chez la chanteuse de Minuit, les zinzins, souvent, rappellent les lettres. C’est peut-être cet esprit particulier, intime, de la correspondance qui aura touché Louise et Dorine. Lettre ou bien chanson, les deux se frôlent pour approfondir la portée d’un message – qui chante sa peine se console. Puissance de la lettre ou puissance de la chanson : ce qui compte c’est peut-être d’être rencontré ? Passent les heures et filent les saisons, les deux femmes s’écrivent sans plus se voir. Une année où s’échangent les mystères des traversées quotidiennes, des toquades, des chansons, aussi, puis des livres, en somme : tout ce qui pourra donner un peu de lumière et laisser vivre les fleurs sauvages.

Pour en savoir plus sur le livre